Les plantes au service des cicatrices

En ce temps ou la nature retrouve sa vitalité estivale, la sève monte et la vie jaillit à travers des floraisons nous sommes tous attirés par cette beauté qui n’est pas que esthétique, elle est vibratoire. Notre présence dans la nature nous fait du bien, nous guérit.

Depuis la nuit du temps les plantes participes au maintien de la santé. Les animaux en mangent pour guérir de certaines infections, les humains utilise les plantes sous différentes formes pour leurs besoins médicinaux.

La peau et les cicatrices peuvent bénéficier de la richesse naturelle pour leur bien. On utilisent les huiles végétaux, les macérations, les huiles essentielles et le hydrolats. Espace-temps trouvé grâce au confinements m’ont été bénéfiques pour observer et écouter la nature, puis aller à la rencontre des huiles essentielles en aidant à la cueillette et la distillation de la lavande fine, la lavande sauvage et l’helichryse italienne. Un vraie processus magique. Avec ces fleurs j’ai préparé des macérations huileuse. Quelle plaisir de se connecter à la nature de cette manière là.

Les huiles

Les huiles végétales sont connus pour leurs bienfaits  pour la peau. Les huiles d’amande douce, macadamia, tournesol, coco ,avocat,…. Chacune a ses propriétés et odeurs particulières qui donne à la peau nourriture, souplesse et régénération.

Les macération

Une macération est un processus dans la quelle on laisse une plante médicinale dans une huile porteuse pour une durée approximative d’un mois durant laquelle la plante transmet ses principes actifs à l’huile. Le processus de macération permet à cette huile de recueillir et de conserver les principes actifs des plantes.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles, comme leurs nom indique, concentre l’essence même d’une fleur. Elles sont produites par un processus de transformation. La vapeur d’eau traverse  les fleurs et extrait les principes actifs de la fleurs, puis le refroidissement de la vapeur donne une eau chargée des principes actifs. Il reste à séparer l’huile essentielle d’un coté et de l’hydrolat de l’autre.

Ils contiennent des mélanges de molécules chimiques qui vont agir sur le plan physique, émotionnelle, mental et spirituel. Sa production est un vraie processus de transformation de la plante. A travers son utilisation l’homme profite de l’aide de l’huile pour son propre processus de transformation. Selon les huiles essentielles elles peuvent être utilisées par voie interne, par application cutanée ou par olfaction. 

Les deux huiles qui nous intéresse le plus dans la cicatrisation sont la Lavande et l’Hélichryse Italienne.

Lavande

Une grande guérisseuse. L’HE de Lavande vraie et Lavande sauvage soigne tout. Elle apaise corps et esprit, elle est douce et pénètre les profondeur. Elle a des action cicatrisante de la peau des tissus et des émotions. Elle équilibre les cicatrices physique et énergétique. 

Son symbolique est de l’homme et la femme guerisseurs.

Pour les césarienne elle guérit le féminin. Elle s’adresse aux femmes qui sont trop exigeantes envers elles même pour apporter douceur, accueil et féminin dans leurs Vie.

Helichryse Italienne

C’est l’HE cicatrisante par excellence. Elle améliore les cicatrices récentes et ancienne. Elle a une action régénérante, irritante et desclerosante des tissus. Elle remet une mouvement ce qui stagne. 

Dans la symbolique elle a une action éclairante et solaire. Elle aide a lâcher les structures mentales pour s’ouvrir à la Vie. C’est la femme et l’homme solaire.

Pour les césariennes elle va aider aux femmes de retrouver la nature féminine et solaire. Une aide précieuse et puissante.

Et quoi faire avec tout ça ?

Le Baume d’Adam

La peau, notre lien avec nous même, avec l’autre et avec le monde extérieur qui nous entoure, mérite un soin parfait et particulier. Avec les merveilles de la nature j’ai réalisé un baume avec les macérants, les huiles essentielles et la cire d’abeille et autres huiles particuliers. Tout ça mélangé avec amour et bonnes intentions.

 Le résultat est étonnant. Un baume pour les cicatrices déjà formé (après 30-40 jours) ou plus anciennes, qui aide à la cicatrisation, à la souplesse des tissus et l’intégration énergétique et émotionnelle de la cicatrice et son vécu.

D’autres surprises se sont offert aux personnes qui l’ont utilisés sur d’autres affections cutané comme le Psoriasis, l’eczéma, des rougeurs des boutons, …. Le Baume d’Adam soulage un large éventails de phénomènes cutanés. Il apporte souplesse, apaisement et vitalité à la peau.

Huile Cicatrisante

Mélange d’huiles essentielles sur base d’HE de lavande fine avec les HE d’Helichryse, Lavande sauvage, Citron et Géranium.

Ce mélange est dédier aux cicatrices et plaies frais pour favoriser le nettoyage de la plaie et sa cicatrisation.

Hydrolats

Les hydrolats accompagnent le travail thérapeutique et apporte un bien être général à la peau.

Hydrolat de Lavande

Pour la peau: 

  Tonicité de la peau.

Purifiant, il nettoie et adoucit la peau et les cheveux.

Revitalisant, il diminue les imperfections cutanés.

Aide à lutter contre l’apparition des rides.

Rafraîchissant,  apaise les rougeurs et démangeaisons et les coups de soleil.

En interne

Apaise et détend les émotions

Nettoie et purifie au niveau physique et énergétique.

Ouvre à l’harmonie et l’équilibre.

Aide à lâcher les schémas éducatifs.

Hydrolat d’Helichryse Italienne

Pour la peau:

Tonique cutané, 

  Diminue les cernes et les poches sous les yeux.

Apaisant cutané, il soulage les peaux inconfortables et sujettes à démangeaisons. Revitalisant, il revigore la peau.

En Interne : 

Apaise les « bleus » de l’âme (chocs, souffrance, manque de tendresse).

Aide à se sortir de situation difficileAide à surmonter les souvenirs d’une enfance difficile.

Met en mouvement les blocages

Détend et réactive la circulation énergétique.

Cure dHydrolat

Pour faire une cure d’hydrolat, 2 possibilités : Diluer 1 à 2 cuillères à soupe d’hydrolat dans 1 L d’eau à boire dans la journée. Poursuivre pendant 20 à 25 jours, et faire une pause de 5 jours avant de recommencer si nécessaire. Diluer 1 cuillère à café dans un verre d’eau, à boire 3 à 4 fois par jour.

Pour tout infirmation et pour en procurer,  contactez-moi en privé.