Une personne qui consulte pour une cicatrice est avant tout un système entier et global. Je reçois une personne avec son histoire physique, psychique et énergétique. Le soin de GSH fait partie d’une prise en charge globale.

  • Quelle place a cette blessure/opération dans l’histoire de la personne ?
  • Est-ce qu’il y a d’autres opérations ou traumatismes ?
  • Est ce que le corps est prêt pour recevoir un soin en GSH afin de bien l’intégrer ?
  • Est ce que l’énergie vitale circule suffisamment ? Est que le terrain est « ouvert » et nourrit ?

Ouvre la porte avant de tirer la queue du tigre… proverbe chinois.

Dans certaines circonstances nous allons proposer une séance de préparation avant la séance de la cicatrice. Afin que le corps et la personne soient prêts et ouverts à intégrer ce soin et à intégrer la cicatrice dans toutes ses dimensions.

  1. Péridurale ou rachianesthésie : L’impact de ces anesthésies sur le système global est considérable. La dure mère qui entoure le système nerveux et contient le liquide céphalo-rachidien est en dysfonctionnement. Cela peut influencer les systèmes mécaniques, nerveux, fluidique et hormonaux. La mère a besoin de retrouver un équilibre global.
  2. Post-trauma / Whiplash : en savoir plus 
  3. Autres…

Une fois que le terrain est prêt, le soin de la cicatrice est plus efficace et s’intègre mieux.

Nous considérons que 3 séances sont nécessaires pour soigner une cicatrice.